Les différents types de skate

On différencie principalement 3 types de skate. Ce sont les plus populaires et les plus utilisés.

On retrouve le skateboard, le longboard et le cruiser.

Mais, pour ceux qui souhaitent s’imprégner de l’univers du skate dans sa globalité, depuis ces dernières décennies le skate a beaucoup évolué pour créer et développer de nombreuses variantes.

Le but est que chaque rider puisse pratiquer avec une planche qui excelle dans sa discipline.

Le skateboard

Le skateboard est le plus populaire et sans aucun doute le plus vendue à travers le monde.

S’il fait autant d’adeptes, c’est qu’il est très polyvalent. Vous pouvez skater en skatepark, sur rampe ou faire du street (rue).

La forme est assez standard, on retrouve une planche de longueur et largeur standard, le nose et le tail sont un peu relevé et les trucks solides.

Si vous avez envie de faire des tricks (figures), il vous accompagnera avec plaisir pour faire vos premiers pas sur le bitume !

Quand on vous parle du nose (le nez), il faut comprendre l’avant de votre skateboard, si au contraire on vous parle du tail (la queue) on parle ici de l’arrière.

Enfin, la wheelbase, c’est la partie centrale situé entre les deux vis.

Le longboard

Le longboard, c’est un peu le grand frère du skateboard, c’est une planche plus longue et plus lourde qui est plutôt utilisée pour faire de la balade ou de la descente.

Les premières planches se rapprochent d’ailleurs plus du longboard que du skateboard.

Le longboard est conçu avec une planche très rigide et des trucks larges et bien stables. Les roues sont également généralement plus molles et plus grosses.

Le cruiser

Cette fois, c’est la version mini du skateboard. Le cruiser est plus petit en longueur et en largeur.

Généralement, les pieds dépassent même de la planche. Il est aussi bien plus léger.

Ces dimensions en font donc un skate idéal pour les petites balades en ville. Il est assez flexible, mais très peu maniable.

Si vous souhaitez faire des figures, ce n’est pas trop ce type de skate qui vous sera conseillé.

Le freeboard

De plus en plus populaire chez les amoureux de vitesse et de sensation fortes, on retrouve également le freeboard.

La planche ne compte pas 2 paires de roues, mais 3 roues à l’avant et 3 roues à l’arrière. Le but est de pouvoir faire des rotations de 360° et de maintenir une vitesse soutenue.

Autre différence significative, les fixations sur la planche qui permette de bloquer les pieds et favoriser les mouvements.

Le onewheel

Dans la série des skateboards électronique, vous pourrez trouver le fameux onewheel.

Grâce à son nom anglo-saxon, vous l’aurez compris, ce skate ne comporte qu’une seule roue pneumatique.

Sans effort, vous pouvez très facilement aller partout avec.

L’autonomie dépendra du fabricant. Pour le diriger, il suffit de se pencher dans le sens de direction voulue et ça roule tout seul !

Le moutain board

Celui-ci est conçu pour les mordues de skate, d’aventure et d’adrénaline.

C’est un mélange entre un 4*4 ou un quads tout terrain et un skate !

La planche, les roues et les fixations sont solides, bien plus larges et flexibles pour vous permettre de profiter pleinement de la forêt ou de descentes en montagne.

L’hoverboard

Si vous avez vu le film « Retour vers le futur », vous n’avez sûrement pas oublié la version futuriste du skateboard de Marty lorsqu’il tente d’échapper à ses poursuivants.

Est-ce que l’épisode a inspiré les industriels de ce sport, on ne le sait pas, toujours est-il que le principe est le même. Le skate « flotte » dans les airs.

Il a été produit avec une version à ventilation, mais l’autonomie n’est que de 5 min.

Pour la version avec champs magnétiques, il faut un asphalte magnétique inversé pour que cela fonctionne et cette technologie n’est pas encore très au point.

Le waveboard

Le waveboard ou planche à vague est conçu en deux parties qui s’articulent.

C’est ce qui permet ce mouvement d’ondulation.

Même si c’est très joli à voir et plutôt sympa en balade, les genoux n’apprécient pas vraiment ce type de mouvement.

Les freinages sont généralement assez rudes, vous n’avez pas la position, l’équilibre et les conditions idéales pour freiner et poser le pied rapidement.

Pour aller plus loin dans la découverte du skateboard :

Retour haut de page