L’histoire du Skateboard

Le skateboard est bien plus qu’une pratique sportive, c’est un esprit à part entière et un petit monde à lui tout seul.

L’histoire de la fameuse planche à roulettes est riche et passionnante, et l’on vous propose de la découvrir à nos côtés.

Le skateboard n’est pas un simple sport, c’est un état d’esprit.

D’après la légende urbaine qui gravite autour de l’univers du skate, la pratique serait née aux états unis et plus précisément en Californie.

Tout commence véritablement dans les années 50 quand les Californiens en manque de vagues après la saison passée, décident de fixer des roulettes sur leur planche pour profiter de la glisse et des sensations même en dehors de vagues.

La pratique en ville se popularise assez rapidement surtout auprès de la jeune population. On l’appelle alors le roll-surf, autrement dit, la planche à surfer !

Les années 60

C’est surtout dans les années 60 que la planche connaît son premier envol et ses principales évolutions.

Tous les états de la côte est et ouest deviennent de grands adeptes de la planche à surfer.

En 1962, le premier commerce de planche à roulettes autoproduit ouvre ses portes.

Puis, en 1963, Larry Stevenson produira la première publicité qui offre une nouvelle impulsion au skateboard dans le magazine « Surf Guide Magazine ».

Les vêtements et les chaussures autour de la pratique nourrissent l’état d’esprit du skateboarding.

Le « surf sur planche à roulettes » se démocratise et se développe. Certaines marques, comme Vans par exemple en 1966, naîtront de ce nouvel essor du skateboard.

Petit à petit, d’autres vont suivre comme Ethnies, Converse ou DC shoes.

En 1969, Larry Stevenson déposera une demande de brevet pour le kicktail qui permettra de réaliser plus de figures et offrira plus de possibilités de ride en skate.

Les années 70

Les seventies représentent le début d’une aire plus industrialisée et les inventions se multiplient.

En 1972, Frank Nasworthy’s invente les roues en uréthane et crée la société Cadillac Wheels.

Le matériel qu’il va réussir à produire est plus confortable, plus précis, mais aussi plus technique.

Cette grande capacité du nouveau skate va donner naissance à de nouvelles pratiques : downhill, slalom et bien sûr le freestyle.

L’engouement pour la pratique est tel que le premier skateboard arrive en ville, il est inauguré en 1976 en même temps que la rampe et les kickers !

Fin des années 70, grâce aux soldats américains, le skate traverse l’Atlantique pour être accueilli avec un enthousiasme certain à Munich en Allemagne, puis un peu partout à travers le pays.

Un premier skate park va être construit et le skateboard va être équipé d’un nose et d’un tail, puis Alan Gelfand va proposer sa figure la plus complexe jamais tentée, le Ollie !

Tout cela va rendre le skateboard populaire auprès de toute une génération de rider.

Les années 80

Les magazines sur le thème affluent, les jeunes sont de plus en plus férus de skate et les skate parks deviennent les nouveaux points de rendez-vous de cette nouvelle génération.

L’univers du skate devient un état d’esprit, une façon d’être, un phénomène identitaire plus qu’une simple pratique sportive.

Des personnalités comme Rodney Mullen ou Titus Dittman vont participer à l’essor de la pratique et la mise en place de contests (compétitions).

Les « munster Monster Mastership » devient la compétition internationale la plus importante à travers le monde et elle se déroule en Allemagne bien sûr !

Les années 90

Cette décennie donne naissance à de nombreuses figures même si l’activité baisse un peu le régime. Le flip, le switch ou encore le kickflip et le heelflip débarquent.

Le skate est plutôt une affaire de passionnée ou de professionnels.

Mais, si le skate devient de plus en plus technique, on découvre aussi de plus en plus dans les grandes villes de proposition de cours de skate.

Le mouvement hip-hop va également redonner un coup de fouet à la pratique du skate et moduler l’univers des rider.

Les années 2000 à nos jours

La pratique, les marques et les fabricants de skate sont bien implantés un peu partout en Europe et dans le monde.

La France n’est pas en reste et construit de plus en plus de structure et de skate park pour les jeunes. Cela devient le lieu de rencontre pour se défouler et se retrouver entre « potes ».

Depuis les années 2010, la planche va connaître quelques évolutions techniques : des formes nouvelles, des matières innovantes et l’arrivée de la technologie moderne proposent de nouveaux concepts de glisse comme le onewheel ou le waveboard.

Mais rien ne vaut un bon vieux skateboard de qualité pour rider avec plaisir et profiter de pure sensation.

Pour aller plus loin dans la découverte du skateboard :

Retour haut de page