Légende

THE NUDE BOWL

L’une des piscines vides la plus célèbre de notre petit monde du skateboard refait parler d’elle en ce moment. Perdue dans le désert à l’ouest de la petite ville de « Desert Hot Springs » en Californie, le Nude Bowl a notamment été rendu célèbre par Steve Alba dans « Wheels on Fire » (à 5:06) et par des tonnes de très bonnes photos dans les magazines depuis plus de trente ans.
Un pool à l’écart de tout, difficilement accessible, et surtout ou personne ne viendra vous emmerder, l’emplacement était idéal pour faire rentrer ce parfait kidney pool dans la légende. Depuis le début des années 80 et 90 les gars venaient camper dans cette ancienne colonie nudiste, pour faire la fête et skater en parfaite anarchie. Bien entendu, au bout d’un moment, ça a commencé à être le vrai bordel, jusqu’à ce qu’un gars se fasse poignarder par un teufeur défoncé et les autorités ont fini par faire remplir la piscine avec des gravas et de la terre.
En 2000 Dave Reul, fameux skateur de pool, pas du style à se laisser intimider par des tonnes de pierres et de terre, a débarqué avec un tractopelle et a déterré le bordel, refait les copings, bouché les trous et c’était reparti pour un tour. Puis, à nouveau, en 2004, les autorités ont fait remplir le bowl et on a commencé à doucement se faire à l’idée que c’en était fini du Nude Bowl. Pour de bon.

Sauf qu’il y a quelques mois, des gars ont loué un tractopelle et sont allés le déterrer à nouveau. Ils se sont bien gardé de se vanter de leur exploit, sauf auprès de la scène des pool riders chez qui l’info a très bien circulé et ils ont donc pu skater le spot peinards. Tous les pool riders y sont passés, sans que rien ne filtre sur les réseaux sociaux. Et puis il y a quelques jours une pub Spitfire shootée au Nude Bowl est sortie dans Thrasher et là, le naturel est revenu au galop et tout le monde s’est empressé de poster sa photo du nude bowl sur Instabook et facegram. Donc hein bon, nous aussi on participe à notre manière au #nudebowlblowout en attendant le prochain remplissage, ou destruction finale.

(en fait, re-re-remplissage il y a eu, on attend alors une nouvelle résurrection dans quelques années, ou pas)

Le Nude Bowl en 1997 :

Le Nude Bowl en 1986 :