Évènement

Death races inc.

Le skate au Bright

Désolé pour la relative inactivité sur ce site ces derniers jours, mais c’est qu’avec les collègues, Jojo et Loïc, on était au Bright à Berlin à se bourrer la gueule (même pas vrai) (ou alors juste une fois) (et encore).
C’est bien le Bright l’été, il se passe plein de trucs intéressants, ça skate à bloc, y’a des pros de partout et en se débrouillant bien, on mange à l’œil pendant trois jours.
Pour commencer, y’avait la Death Race organisée par Circa. Une sorte de course d’obstacles super dur à skater, pour skateurs agiles, rapides et à petites jambes. C’était le soir ou l’Allemagne a humilié le Brésil avec leurs maillots rouge et noir. Seulement, il a tellement plu, que ça n’a pas pu se faire, alors tout le monde a regardé le match sur les écrans géants.
Franchement… Ils auraient pu lever le pied après le quatrième but. Mais non, il fallait qu’ils salissent leurs hôtes jusqu’au bout en leur en foutant trois de plus. C’est inhumain ce qu’ils ont fait ! Un pays qui a toujours su les accueillir et recueillir dans les moments difficiles, et bien voilà comment ils sont remerciés…Levisindy

Oski - Wall Bash - (c)LB
Oski – Wall Bash – (c)LB

Bref, le lendemain, Levi’s avait investi une église pour y projeter son très bon doc sur le skatepark de La Paz et faire une sorte de parcours avec des trucs skatables, un peu une death race finalement. C’était vachement chouette à voir, les mecs ont été bons. Y’avait tout un tas de vedettes, Marius Syvanen, Al Partanen, Rémy Taveiranen, Charles Collet, Oski, Coupeau… Y’a que Chet Childress qui râlait parce que selon lui, les modules avaient été construits pour un certain Pancho Moler…

Vincent Coupeau - fs Ollie - (c)LB
Vincent Coupeau – fs Ollie – (c)LB

Le dernier jour, c’était le Cons Space avec des blocs de métal anguleux déplaçables et modulables à volonté. C’était pas une Death Race, mais il y avait moyen d’y laisser sa peau quand même. Pas facile à skater ces trucs.

Rémy Taveira - fs 50-50 bs revert - (c)LB
Rémy Taveira – fs 50-50 bs revert – (c)LB
Cons-Jonasbslip1
Jonas Daater – Ollie to bs Lip Part.1 – (c)LB
Cons-Jonasbslip-2
Jonas Daater – Ollie to bs Lip Part.2 – (c)LB

Les juges s’appelaient Kenny Anderson, Pontus Alv et le p’tit nouveau de chez Polar : Jake Johnson… Avec Steve Forstner au micro pour se foutre de la gueule de tout le monde, c’était vraiment un super bon événement, même si un petit détail m’a chiffonné quand même : le mec d’à propos avec qui je viens à peine de rompre a skaté le truc mieux que moi, chose que j’ai trouvée super mesquine de sa part. Mais refermons cette parenthèse qui ne vous regarde même pas et saluons les talents de Jonas Daafer, Rémy Taveira, Louie Lopez, et Chris Vile qui se sont partagé les 5000 euros mis en jeu par Converse. Même si personnellement, j’avais jeté mon dévolu sur un gars qui poussait en mongo et se jetait complètement n’importe comment sur les tremplins en espérant retomber sur sa planche. Il était tellement à bloc qu’il faisait vraiment plaisir à voir. Sans déconner. Mention spéciale aussi à Sylvain Tognelli qui a tout tué juste avant que le contest ne commence vraiment. Ah puis allez, Brian Dellatore n’était pas mal non plus…
C’est bien le Bright en été.