-

NO FUSS

KIM CONTI

Salut Kim. Déjà bravo pour ta part, elle fait vraiment plaisir. C’est cool de voir que la majorité des tricks a été filmée à Montpellier. Comment se porte la scène Montpelliéraine d’ailleurs ?
Merci de bien aimer la part Fred ! C’est déjà un bon début si une personne la trouve bien. Ha ha ! Tu sais, je ne trouve pas ça évident de se regarder skater, je déteste même ça à vrai dire !
Montpellier est une ville vraiment chouette que j’aime énormément et qui, je trouve, pourrait être un peu plus dynamique dans le domaine du skate, mais la motivation n’est pas forcément tout le temps au rendez-vous, rien à voir avec les plus grandes villes. Entre les potes qui vieillissent, ceux qui s’en vont, ceux qui préfèrent boire des coups (j’en fais un peu partie à vrai dire) et ceux qui bossent énormément… Boris Proust est un bon exemple, il a une motivation hors norme ce mec-là, mais le seul problème est qu’il est beaucoup demandé, que ce soit pour du skate ou des vidéos d’autres choses. Il n’a malheureusement plus des masses de temps à consacrer au skate Montpelliérain, ni aux sessions chill entre potes.

Ollie (c) Julio Sola
Ollie (c) Julio Sola

______
Tu vis donc à nouveau à Montpellier, mais tu as aussi passé du temps à Berlin n’est-ce pas ? Qu’est ce que tu es allé faire là-bas ?
J’ai toujours eu le goût du voyage. Cela vient peut-être de mes allers-retours répétitifs depuis mon plus jeune âge entre l’Angleterre et la France, sachant que ma famille est divisée sur ces deux pays.
Pour en venir à Berlin, la curiosité et l’amour que j’ai pour cette ville ont commencé lors de mes premiers cours d’Allemand en 6ème. Entre l’histoire de la ville que tout le monde connaît et la manière de laquelle en parlent les profs, ça m’a vraiment mis l’eau à la bouche.
En 2012, je débarque tout seul complètement à l’arrache (oui j’ai un côté très Hippie !) sans endroit où dormir. Je me retrouve très vite dans une colloc’ avec des gens venant de partout dans le monde, supers accueillants et marrants. J’ai tout de suite remarqué le respect des gens dans la rue, les bonnes bières pas chères, mais surtout, le temps que prennent les gens pour profiter de leur vie. C’est pas du tout le rythme du Métro / Boulot / Dodo que j’ai d’ailleurs en ce moment même à Montpellier et auquel j’ai du mal à me faire, honnêtement.
Disons que Berlin, pour moi, est un moyen de me changer les idées. Au fil du temps, je me suis fait une véritable “famille” là-bas, notamment Pascal Reif mon coloc’ avec qui j’ai le plus vécu. Si y’en a qui ne connaissent pas, cherchez pas, y’a pas plus cool et le mec est un véritable monstre en Skate.
Le côté “sang chaud” notamment dans le sud de la France, les gens super speed à Paris, les embrouilles de rue à la française qu’on ne retrouve pas là-bas, c’est pas du tout mon truc il faut croire…

Et quels sont tes projets ? Tu comptes rester à Montpellier, tu as prévu de bouger ?
Après tant d’années à faire du skate, à bosser dans les bars, à être bourré, défoncé, faire des nuits blanches tout le temps, être à droite à gauche, j’ai comme commencé à ressentir le besoin d’assurer mes arrières pour plus tard. On ne va pas se mentir, le milieu du skate, c’est pas évident, et même pour ceux qui s’en tirent bien, c’est triste, mais la vieillesse prendra forcément le dessus un jour !
J’ai récemment décidé de commencer une formation en alternance dans le Commerce International, ce qui me bloque au moins jusqu’en Juillet 2018 à Montpellier.
Je skate dès que j’en ai l’occasion, car mes jambes me démangent à force de rester assis au taff ou à l’école.
J’ai racheté une moto récemment, donc de bonnes balades avec des potes, skate sur le dos, sont prévues pour cet été. Peut-être que je passerai te voir à Grenoble, Fred !

KFBSTS chez l'avocat (c) Julio Sola
KFBSTS chez l’avocat (c) Julio Sola

——
Tu es le bienvenu ! Mais pour en revenir à ta part, quel trick t’a le plus fait batailler ? De quoi es-tu le plus fier ?
Je suis forcément content d’avoir réussi à faire cette part qui représente la ville dans laquelle je vis depuis l’âge de 9 ans, même si, comme je te l’ai déjà dit, je ne vois que des défauts en me regardant skater.
Arthur COUVAT (caméraman de Cinquième Terrasse) a vécu sur Montpellier quelques années. On s’est rapidement entendu et on s’est motivé mutuellement pour faire cette petite part sans trop se prendre la tête : d’où le nom “NO FUSS” (“SANS TRACAS” pour ceux qui ne sont pas copains avec l’anglais). Je pense que ça reflète également ma personnalité : faire un peu ce que je veux, que ça plaise ou non et le skate reste pour moi un moyen de déconner avec les potes. Au final, ce n’est qu’un bout de bois et des roulettes, non ?
Le Flip Bs Tail sur le kicker to curb est certainement celui qui m’a le plus pris la tête ! C’est un spot où passent énormément de personnes à la minute. Plusieurs fois, l’avocat que l’on voit dans la vidéo nous a virés ; une autre fois c’est la pluie qui tombe quand on arrive sur le spot ; un morceau du muret qui ressort… Mais avec un peu de chance, c’est passé !
Je suis fier d’avoir réussi à me motiver en plein hiver sachant que j’étais au chômage et que chiller à la maison était aussi une bonne option ! Fier d’avoir réussi à motiver Arthur également, pourtant, dieu sait qu’on peut être mous tous les deux ! Ha ha !

À qui as-tu envie de dire merci, là, maintenant ?
- Merci à Julio SOLA qui me chausse en Etnies, mais surtout qui fait toujours de son mieux pour me donner la motivation. T’es au top papi !
- Merci aux Berlinois d’être aussi bons avec moi, à Max Ritter qui me permet de recevoir des roulements via Titus Tornados.
- Ben de Popular. Même si le shop connaît des périodes difficiles, c’est le shop de ma ville et je suis content de le représenter.
- Merci à mes potes de me supporter quand je suis casse-couilles et à ma famille d’être aussi zen.
- Theo MONELLI de Bisous skateboards qui m’a filé une planche récemment, les architectes qui créent des spots, la Caf qui me verse des APL, le radar qui m’a flashé récemment sur l’autoroute, l’inventeur de la bière…
Et à tous les skaters qui restent eux-mêmes et ne se prennent pas pour des divas !

3-6 flip (c) Julio Sola
3-6 flip (c) Julio Sola